Fin d’une première étape

Fin d’une première étape…

C’est un ressentiment personnel et à la fois, je pense que c’est commun à beaucoup de voyageurs(ses) seul(es). Je vais faire une sorte de bilan de ce que j’ai retiré de ce voyage de 7 mois, première étape de mon année sabbatique.

J’ai appris à parler la langue espagnole, sans cours de langue. J’ai commencé par parler le français espagnolisé (ça marche à 70%), puis agrémenté de vocabulaire et de quelques notions de grammaires, ça s’est enrichit chaque jour un peu plus.

J’ai adoré voyager seule car c’est être libre de ses choix et être ouverte à la rencontre. Durant mon voyage, j’ai rencontré des nouvelles personnes tous les jours et lié des amitiés, dans les hostels, dans les cars, dans la rue et via couchsurfing.  J’ai été seule aussi, car je voulais prendre mon temps pour dessiner. J’ai aussi été perdue dans les gares routières, les transports collectifs, les autoroutes (erreurs d’autostop). J’ai oublié des affaires, j’ai perdu mon portable et ma carte de crédit s’est faite piratée et j’ai eu de l’aide à distance grace à ma famille et amis.

Ce voyage m’a fait sentir encore plus, que nous vivons dans un Village Planétaire. Ma « zone de confort » s’est agrandit en faisant face à la nouveauté et, au final, je me suis sentie comme chez moi très souvent. Les lieux que j’ai visité sont aussi latins, qui a une culture assez proche de l’Europe. Beaucoup de gens que j’ai rencontré se sont avérés très similaires à ma vision de la vie et c’est rassurant de savoir qu’on est si nombreux à penser pareil. Puis, j’ai aussi lié d’amitié avec de personnes différents en âges, différents statuts sociaux, des riches, des pauvres, et même des gens qui aiment le foot…

architecture mentale

J’ai été imprégnée par la philosophie de la Buena Onda, concept argentin et aussi chilien, assez hippie mais repris globalement par tous, qui agglomère, à travers la notion de bonnes ondes, la confiance mutuelle, offrir et recevoir sans attentes, les intentions positives, l’amitié… Durant mon voyage j’ai reçu énormément de petites et grandes attentions, le logement gratuit, les cadeaux de personnes inconnues et j’ai donné aux autres quand il y avait l’occasion, sans avoir peur de manquer.

J’ai vu et expérimenté des modes de vie inspirants, les habitants des grottes de la Caleta aux Canaries, les gérants d’hostels à Buzios (Brésil) et Valparaiso (Chili), les communautés hippies vivant en autonomie à La Palma (Canaries), à San Marcos Sierra (Argentine), les voyageurs éternels comme les marins dans leur voilier ou les artisans hippies.

J’ai appris à mieux connaître la France ! En temps qu’ambassadrice de mon pays malgré moi, il a fallu faire face aux multiples questions, spécialités culinaires, quoi voir en 3 jours en France, films, musique, livres, Histoire… J’ai aussi invité les gens à venir chez moi, il paraît que je fais une très bonne publicité pour Lyon !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>