Nord de l’Argentine et (im)matérialités

3 avril 2015 > 10 avril 2015

En voyage avec Marie, kiné et comédienne, avec sa rhétorique espagnole théâtrale et Marie-Laure, designer textile, adepte de « shopping visuel », on a traversé l’ensemble l’Argentine en 10 jours et surtout découvert deux régions dans sa partie nord.

Iguazu (Entre Rios), la force de la nature

A la frontière du Paraguay, Brésil et Argentine se trouvent les chutes d’Iguazu, ce fleuve qui, se déversant à une 50aine de mètres plus bas, crée des cascades grandioses, au mouvement hypnotisant, une sensation unique mais à partager avec des milliers d’autres touristes, dont beaucoup sont très occupés à prendre des selfies … Cette région d’Argentine donne aussi une image plus « Brésil » avec la terre rouge, la végétation tropicale et les maisons « boui-boui ».

Iguazu2Iguazu1r

 

puerto de iguazu       route puerto de iguazu

Quebrada de Humahuaca (Jujuy) en reliefs et en couleurs.

La région au nord-ouest du pays, proche de la Bolivie et du Chili, dans la Cordière des Andes donne à voir la culture sud-américaine ancestrale dans cette région habitées par les « Quechua ». Les couleurs sont dans les paysages autant que dans les textiles traditionnels.

Les sédimentations successives chargées en minéraux : le rouge orangé ferreux, le jaune uranium, le blanc calcium, le violet magnésium, qui repliées par la tectonique des plaques puis érodées par la pluie créent des montagnes multicolores visibles à Purmamarca, Hornocal, Maimara… Puis le blanc des Salinas Grandes, où le chlorure de sodium transporté par l’eau dans un lac systématiquement asséché créent un désert de sel.

L’architecture traditionnelle est composée de maisons de plein pied, faites de pierre ou de brique de terre crue, avec poutres en bois de cactus et toiture en roseaux et enduit à la chaux. Le bois de cactus est un matériau fibreux qui donne légèreté, solidité, transparence.

Les couleurs flashies des textiles associés en motifs géométriques sont alors les réminiscences de la culture ancestrale.

Tilcara       montana de 7 colores

 Humahuacamontana 7 colores 

construction en terre crue     construction en poutre bois de cactus

salians grandes      construction en brique de sel

couleurs textiles

Tous les jours nous avons eu de belles rencontres.

Des voyageurs argentins nous proposant de « tomar unos matés », des backpackers venant de Bolivie (beaucoup sont français !), des habitants au visage « indien » nous observants discrètement, les gentils chiens errants, nous accompagnant régulièrement dans nos balades.
Et puis on n’oubliera pas plusieurs personnes comme Florian, le franco-suisse, conservateur à la BNF et docteur philosophe de l’espace-temps, nous accompagnant pour une journée de visite.
L’accueil chaleureux de German, le hippie artisan jujuyen, nous invitant chez lui avec asado, vin argentin et danses traditionnelles.
La rencontre improbable avec Raùl, écrivain-réalisateur, anarchiste de 80 ans vivant dans une maison autoconstruite sans éléctricité à Humahuaca. Il nous a raconté en français, son expérience dans la communauté de l’Arche, dans le Larzac.

IMG_0733

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>